Recherche

A. Balcaen & J. LeGlatin, Éditer (modestement) ...
Jul Gordon, De tels baisers
Rosaire Appel, Soundtrack/s
Gary Colin, Il était deux fois
Démoniak, Eros negro n°4
Démoniak, Eros negro n°3
J.-M. Bertoyas, Pêchez jeunesse !
Collectif, À partir de n°2
L.L. de Mars, Critique & création
Démoniak, Eros negro n°2
C. de Trogoff, Hmm !
Jean-Luc Guionnet, Plafond de verre
Robert Varlez, 9 octobre 1977
Rosaire Appel, Perturbations
Collectif, À partir de n°1
Guillaume Chailleux, Filer
L.L. de Mars, Exposer la bande dessinée?
Démoniak, Eros negro (jouer avec le feu)
Fanny Larpin, En el dolor de la noche
J.-M. Bertoyas, L'Internationale modique
L.L. de Mars, BD et grand public
Robert Varlez, 1968
Noémie Lothe, Imagos
Collectif (50 auteurs), De tout bois
J.-M. Bertoyas, L'Arum tacheté
J. & E. LeGlatin, Polyphème
R. Grandpey, Comment dresser un cheval
Rosaire Appel, Intersections
Loïc Largier, Obscurcité
Jean-Pierre Marquet, Déséblouir
L.L. de Mars, Communes du livre
Collectif, Idiomes & idiots
Michel Vachey, Trous gris
Judith Mall, Beyond halfway beach
Loïc Largier, Des Combats
Robert Varlez, Suit(es)
Françoise Rojare, Mnémopolis
C. de Trogoff, L’Arbre de la connaissance
Yan Cong, Inspiration
Guillaume Chailleux, Fils
L.L. de Mars, Jack Kirby ...
Alexandre Balcaen, Manifeste

Soundtrack/s


Rosaire Appel, Soundtrack/s

32 pages n&b
20 x 25,7 cm
8 €
Sortie : septembre 2020
ISBN : 979-10-95922-39-1

Si ses abstract comics représentent une part importante de sa pratique, l’artiste new-yorkaise Rosaire Appel travaille parallèlement diverses approches, de la poésie visuelle au livre d’artiste, entre expositions et éditions. Pour ce 3e livre aux éditions Adverse (après Intersections et Perturbations), elle prolonge un travail précédemment entamé en direction de la partition graphique (avec Seesongs, Press Rappel, 2012) pour se concentrer cette fois sur la représentation visuelle du son.

Si divers motifs renvoient à la notation musicale, au montage assisté par ordinateur, ou encore à la physique sonore, l’intensité de leurs télescopages provoque une mixité visuelle finalement indémêlable, invitant à privilégier une approche évocatrice plutôt qu’analytique ou opérationnelle.

« J’écoute, et ensuite je dessine. À quoi pourrait bien ressembler quelque chose d’invisible — le son — ? Dans ces dessins (hybrides, entre encre sur papier et usages numériques), je ne transcris pas, j’invente. Ma référence, c’est le son partagé de notre environnement, considéré ici en tant que matériau brut, quand bien même certains de ses aspects ont été civilisés et codifiés — dans la musique et la parole, par exemple. Ces pages appellent à une écoute visuelle — sans que la synesthésie soit recquise pour autant. » (présentation par l’artiste).

Chaînon manquant entre « l’espace de profond silence » (cf. Fragments, bande dessinée, Jérôme LeGlatin, revue À partir de, éd. Adverse) d’une bande dessinée à la recherche d’effets de représentation du sonore, d’une part, et de la composition plastique Plafond de verre de Jean-Luc Guionnet, où le dessin participe activement d’une pensée structurelle du son, d’autre part, Soundtrack/s assoie singulièrement les connivences d'approches abusivement séparées.

Soundtrack/s


Rosaire Appel, Soundtrack/s

32 pages n&b
20 x 25,7 cm
8 €
Sortie : septembre 2020
ISBN : 979-10-95922-39-1

Si ses abstract comics représentent une part importante de sa pratique, l’artiste new-yorkaise Rosaire Appel travaille parallèlement diverses approches, de la poésie visuelle au livre d’artiste, entre expositions et éditions. Pour ce 3e livre aux éditions Adverse (après Intersections et Perturbations), elle prolonge un travail précédemment entamé en direction de la partition graphique (avec Seesongs, Press Rappel, 2012) pour se concentrer cette fois sur la représentation visuelle du son.

Si divers motifs renvoient à la notation musicale, au montage assisté par ordinateur, ou encore à la physique sonore, l’intensité de leurs télescopages provoque une mixité visuelle finalement indémêlable, invitant à privilégier une approche évocatrice plutôt qu’analytique ou opérationnelle.

« J’écoute, et ensuite je dessine. À quoi pourrait bien ressembler quelque chose d’invisible — le son — ? Dans ces dessins (hybrides, entre encre sur papier et usages numériques), je ne transcris pas, j’invente. Ma référence, c’est le son partagé de notre environnement, considéré ici en tant que matériau brut, quand bien même certains de ses aspects ont été civilisés et codifiés — dans la musique et la parole, par exemple. Ces pages appellent à une écoute visuelle — sans que la synesthésie soit recquise pour autant. » (présentation par l’artiste).

Chaînon manquant entre « l’espace de profond silence » (cf. Fragments, bande dessinée, Jérôme LeGlatin, revue À partir de, éd. Adverse) d’une bande dessinée à la recherche d’effets de représentation du sonore, d’une part, et de la composition plastique Plafond de verre de Jean-Luc Guionnet, où le dessin participe activement d’une pensée structurelle du son, d’autre part, Soundtrack/s assoie singulièrement les connivences d'approches abusivement séparées.