Recherche

A. Balcaen & J. LeGlatin, Éditer (modestement) ...
Jul Gordon, De tels baisers
Rosaire Appel, Soundtrack/s
Gary Colin, Il était deux fois
Démoniak, Eros negro n°4
Démoniak, Eros negro n°3
J.-M. Bertoyas, Pêchez jeunesse !
Collectif, À partir de n°2
L.L. de Mars, Critique & création
Démoniak, Eros negro n°2
C. de Trogoff, Hmm !
Jean-Luc Guionnet, Plafond de verre
Robert Varlez, 9 octobre 1977
Rosaire Appel, Perturbations
Collectif, À partir de n°1
Guillaume Chailleux, Filer
L.L. de Mars, Exposer la bande dessinée?
Démoniak, Eros negro (jouer avec le feu)
Fanny Larpin, En el dolor de la noche
J.-M. Bertoyas, L'Internationale modique
L.L. de Mars, BD et grand public
Robert Varlez, 1968
Noémie Lothe, Imagos
Collectif (50 auteurs), De tout bois
J.-M. Bertoyas, L'Arum tacheté
J. & E. LeGlatin, Polyphème
R. Grandpey, Comment dresser un cheval
Rosaire Appel, Intersections
Loïc Largier, Obscurcité
Jean-Pierre Marquet, Déséblouir
L.L. de Mars, Communes du livre
Collectif, Idiomes & idiots
Michel Vachey, Trous gris
Judith Mall, Beyond halfway beach
Loïc Largier, Des Combats
Robert Varlez, Suit(es)
Françoise Rojare, Mnémopolis
C. de Trogoff, L’Arbre de la connaissance
Yan Cong, Inspiration
Guillaume Chailleux, Fils
L.L. de Mars, Jack Kirby ...
Alexandre Balcaen, Manifeste

Intersections


Rosaire Appel, Intersections

80 pages n&b, dos carré collé
15 x 23 cm
17 €
979-10-95922-14-8 — septembre 2017

Le travail de Rosaire Appel s’est infiltré en Europe par l’intermédiaire de l’exposition collective Abstrakte Comics (Brême, 2015, aux côtés de Florian Huet, Pascal Matthey, Jérôme Puigros-Puigener, etc.).

Artiste digitale américaine creusant avec détermination et ouverture l’infini des possibles des rapports texte/image et image/image, elle réalise bandes dessinées expérimentales, partitions graphiques, collages numériques, photographies et asemic writing (poésie concrète où la lettre devient signe graphique suggestif).

Particulièrement intéressée par les régimes d’expansion graduelle et de pollinisation, sensible à l’intimité et à la durée de l’expérience de lecture plutôt qu’à la fugacité du regard du spectateur, elle privilégie le livre à l’exposition et décline une œuvre explorant les frontières flexibles entre abstraction et figuration en des dizaines de livres d’artistes édités en micro-séries ou en impression à la demande.

Parmi ceux-ci, Intersections travaille la matière cartographique, les relevés topographiques, l’iconographie diagrammatique et une disparité de pictogrammes comme autant d’éléments qui, liés dans le grand bouillon conceptuel de la fabrique du livre, suscitent la potentialité d’une bande dessinée auto-génératrice. Le phylactère devient cadre, le pictogramme personnage, un élément de décor moteur de l’action, tandis que les relevés pseudo-scientifiques et les motifs d’armement codifient le monde ici présenté à l’aune de ses articulations crypto-militaristes.

Intersections


Rosaire Appel, Intersections

80 pages n&b, dos carré collé
15 x 23 cm
17 €
979-10-95922-14-8 — septembre 2017

Le travail de Rosaire Appel s’est infiltré en Europe par l’intermédiaire de l’exposition collective Abstrakte Comics (Brême, 2015, aux côtés de Florian Huet, Pascal Matthey, Jérôme Puigros-Puigener, etc.).

Artiste digitale américaine creusant avec détermination et ouverture l’infini des possibles des rapports texte/image et image/image, elle réalise bandes dessinées expérimentales, partitions graphiques, collages numériques, photographies et asemic writing (poésie concrète où la lettre devient signe graphique suggestif).

Particulièrement intéressée par les régimes d’expansion graduelle et de pollinisation, sensible à l’intimité et à la durée de l’expérience de lecture plutôt qu’à la fugacité du regard du spectateur, elle privilégie le livre à l’exposition et décline une œuvre explorant les frontières flexibles entre abstraction et figuration en des dizaines de livres d’artistes édités en micro-séries ou en impression à la demande.

Parmi ceux-ci, Intersections travaille la matière cartographique, les relevés topographiques, l’iconographie diagrammatique et une disparité de pictogrammes comme autant d’éléments qui, liés dans le grand bouillon conceptuel de la fabrique du livre, suscitent la potentialité d’une bande dessinée auto-génératrice. Le phylactère devient cadre, le pictogramme personnage, un élément de décor moteur de l’action, tandis que les relevés pseudo-scientifiques et les motifs d’armement codifient le monde ici présenté à l’aune de ses articulations crypto-militaristes.