Recherche

A. Balcaen & J. LeGlatin, Éditer (modestement) ...
Jul Gordon, De tels baisers
Rosaire Appel, Soundtrack/s
Gary Colin, Il était deux fois
Démoniak, Eros negro n°4
Démoniak, Eros negro n°3
J.-M. Bertoyas, Pêchez jeunesse !
Collectif, À partir de n°2
L.L. de Mars, Critique & création
Démoniak, Eros negro n°2
C. de Trogoff, Hmm !
Jean-Luc Guionnet, Plafond de verre
Robert Varlez, 9 octobre 1977
Rosaire Appel, Perturbations
Collectif, À partir de n°1
Guillaume Chailleux, Filer
L.L. de Mars, Exposer la bande dessinée?
Démoniak, Eros negro (jouer avec le feu)
Fanny Larpin, En el dolor de la noche
J.-M. Bertoyas, L'Internationale modique
L.L. de Mars, BD et grand public
Robert Varlez, 1968
Noémie Lothe, Imagos
Collectif (50 auteurs), De tout bois
J.-M. Bertoyas, L'Arum tacheté
J. & E. LeGlatin, Polyphème
R. Grandpey, Comment dresser un cheval
Rosaire Appel, Intersections
Loïc Largier, Obscurcité
Jean-Pierre Marquet, Déséblouir
L.L. de Mars, Communes du livre
Collectif, Idiomes & idiots
Michel Vachey, Trous gris
Judith Mall, Beyond halfway beach
Loïc Largier, Des Combats
Robert Varlez, Suit(es)
Françoise Rojare, Mnémopolis
C. de Trogoff, L’Arbre de la connaissance
Yan Cong, Inspiration
Guillaume Chailleux, Fils
L.L. de Mars, Jack Kirby ...
Alexandre Balcaen, Manifeste

Suit(es)


Robert Varlez, Suit(es)

144 pages n&b
14,9 x 21 cm
20 €
sortie septembre 2016

Robert Varlez est sans doute plus connu pour son travail d’éditeur avec L’Atelier de l’agneau dans le domaine de la littérature, de la poésie et des arts visuels.

En tant qu’illustrateur, il collabore avec différents poètes et écrivains — Izoard, Ben Jelloun ou Butor — et c’est grâce aux encouragements de Martin Vaughn-James qu’il se lance dans une série d’expérimentations en bande dessinée à partir des chronophotographies de Muybridge.

Ces travaux, publiés dans les années 1970 dans diverses revues telle Minuit ou « À Suivre...», restent dans la confidentialité jusqu’à leur réhabilitation par les éditions The Hoochie Coochie.

En 2015, encouragé par l’intérêt d’une nouvelle génération de lecteurs, un élan fiévreux l’engage dans la réalisation d’une copieuse série de planches opérant la synthèse idéale entre son travail d’auteur de bande dessinée, de collagiste et de plasticien.

Il donne ainsi naissance à Suit(es), machinerie du démembrement et de la recomposition à la fois jouisseuse et complexe, tour à tour ludique et bouleversante, soit l’aboutissement d’un art savamment élaboré tout au long de sa riche carrière.

Suit(es)


Robert Varlez, Suit(es)

144 pages n&b
14,9 x 21 cm
20 €
sortie septembre 2016

Robert Varlez est sans doute plus connu pour son travail d’éditeur avec L’Atelier de l’agneau dans le domaine de la littérature, de la poésie et des arts visuels.

En tant qu’illustrateur, il collabore avec différents poètes et écrivains — Izoard, Ben Jelloun ou Butor — et c’est grâce aux encouragements de Martin Vaughn-James qu’il se lance dans une série d’expérimentations en bande dessinée à partir des chronophotographies de Muybridge.

Ces travaux, publiés dans les années 1970 dans diverses revues telle Minuit ou « À Suivre...», restent dans la confidentialité jusqu’à leur réhabilitation par les éditions The Hoochie Coochie.

En 2015, encouragé par l’intérêt d’une nouvelle génération de lecteurs, un élan fiévreux l’engage dans la réalisation d’une copieuse série de planches opérant la synthèse idéale entre son travail d’auteur de bande dessinée, de collagiste et de plasticien.

Il donne ainsi naissance à Suit(es), machinerie du démembrement et de la recomposition à la fois jouisseuse et complexe, tour à tour ludique et bouleversante, soit l’aboutissement d’un art savamment élaboré tout au long de sa riche carrière.